Le cholestérol est un élément indispensable à la vie. Il participe à la construction de nos cellules, à la fabrication de certaines hormones et veille au bon fonctionnement de notre système nerveux.

Mais en excès dans le sang, le cholestérol devient nocif.

D’où vient le cholestérol ?

Un partie du cholestérol est apportée par notre alimentation, mais la majorité est fabriqué par le foie. C’est pourquoi les hypercholestérolémies peuvent avoir comme origine : une alimentation déséquilibrée, trop riche en graisses et en cholestérol, un caractère génétique auquel s’ajoute des facteurs d’aggravation comme les erreurs nutritionnelles.

Dans les 2 cas, l’excès de cholestérol nuit au bon fonctionnement du cœur et à l’intégrité des artères, donc augmente le risque d’accident vasculaire.

Le bon et le mauvais cholestérol

Le HDL cholestérol et le LDL cholestérol sont les deux formes circulantes dans le sang du cholestérol. Le HDL cholestérol est encore appelé le « bon cholestérol » :

  • il conduit le cholestérol, des artères jusqu’au foie afin de l’épuré, de l’éliminer.

Le LDL cholestérol est encore appelé le « mauvais cholestérol » :

  • il dépose le cholestérol sur la paroi des vaisseaux, entraînant la formation de plaque d’athérome.

Si aucune mesure n’est prise, si l’excès de cholestérol persiste, ces plaques vont progressivement s’épaissir, diminuer le calibre des artères, ralentir le flux sanguin, gênant peu à peu l’oxygénation des organes.

Avec le temps, certains troubles risquent d’apparaîtrent :

  1. douleurs dans la poitrine survenant lors d’un effort (angine de poitrine) ou dans le mollet à la marche,
  2. interruption de la circulation artérielle provoquant soit un infarctus du myocarde soit une « attaque » cérébrale (selon la localisation de l’atteinte artérielle).

C'est pourquoi, des mesures hygieno-diététiques doivent être appliquées suite à une analyse sanguine qui révèle un taux anormal de cholestérol. N'hésitez pas à en parler à votre diététicien.